DÉVELOPPEMENT DURABLE

Des économies d’énergie par l’Orientation du bâtiment optimisée, isolations phonique et thermique, doubles vitrages, bâtiments THPE… Habiter dans un programme immobilier neuf vous permet de bénéficier des dernières réglementations liées aux économies d’énergie.

Bâtiment Basse Consommation (BBC):

Le niveau de performance exigé par le label BBC (bâtiment basse consommation énergétique) reprend les valeurs définies par le référentiel de la loi, à savoir un objectif de consommation maximale pour les constructions résidentielles neuves fixé à 50 kWhep/m²/an, pour le chauffage, le rafraîchissement, la ventilation, l’eau chaude sanitaire, les auxiliaires de chauffage et l’éclairage, calculé selon la méthode de la RT 2005.

Cette valeur limite de consommation d’énergie est pondérée par un coefficient en fonction de la zone climatique et de l’altitude du site.

Afin de parvenir à ce niveau de performance dans nos résidences, les projets font l’objet d’études très approfondies par nos bureaux d’étude thermique et fluide. Ces études permettent de déterminer l’ensemble des solutions à mettre en œuvre au niveau de la conception architecturale (orientation, ouvertures, apports solaires, traitement des ponts thermique…) de l’isolation du bâtiment, du mode de chauffage, du mode de production d’énergie renouvelable, mode de ventilation du bâtiment …

C’est la combinaison de ces différentes solutions et le suivi au niveau de la mise en oeuvre qui permet de se prévaloir de ce label.

Pour tous les projets une vérification in situ est obligatoirement effectuée. Une mesure de perméabilité à l’air du bâtiment est réalisée par un organisme agréé et le label est attribué par des organismes certifiés et indépendants tel le Cerqual ou Qualitel.
La réglementation thermique en vigeur : Norme RT2005

La RT 2005 s’inscrit dans la continuité de la RT 2000. Elle en reprend la structure règlementaire ainsi que les principes avec cependant des exigences de performance renforcées.

La réglementation thermique s’applique aux bâtiments neufs résidentiels. Elle concerne les projets dont le dépôt de la demande de permis de construire est postérieur au 1er septembre 2006,et elle est définie par les articles L.111-9, R.111-6 et R.111-20 du Code de la construction et de l’habitation et leurs arrêtés d’application.

Les conditions à respecter sont les suivantes :

-La consommation globale d’énergie du bâtiment pour les postes de chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, auxiliaires, ainsi que d’éclairage dans le cas d’un bâtiment tertiaire, doit être inférieure à la consommation de référence de ce bâtiment. Celle-ci correspond à la consommation qu’aurait ce même bâtiment pour des performances imposées des ouvrages et des équipements qui le composent.

La réglementation laisse donc au concepteur la possibilité d’utiliser des équipements ou matériaux de performance inférieure à la référence, dans la limite des garde-fous, et sous réserve d’être plus performant que la référence dans les autres postes de déperdition.

La RT 2005 introduit également une limite supérieure de consommation pour les logements. La consommation d’énergie de ces bâtiments pour le chauffage, le refroidissement et l’eau chaude sanitaire doit, en effet, être inférieure à une valeur limitequi dépend du type de chauffage et du climat.

– La température intérieure conventionnelle atteinte en été doit être inférieure à la température de référence.

– Des performances minimales sont requises pour une série de composants (isolation, ventilation, système de chauffage…). Introduites par la RT 2000, ces performances minimales ont été renforcées par la RT 2005, notamment au niveau des déperditions par les ponts thermiques.